Binkù La Nerveuse est une jeune femme engagée, qui observe au quotidien notre société, comme une sorte de diagnostic du pays sur tous les plans, afin d’y apporter des observations, des critiques, et proposer des solutions pour un Cameroun nouveau.

Appuyez sur entrée pour commencer votre recherche

LES CHRONIQUES DE BINKU

Présidentiel 2018: Débat sur Equinox TV- Wilfried Ekanga vs Messanga

Les chroniques de Binkù / Politique  / Présidentiel 2018: Débat sur Equinox TV- Wilfried Ekanga vs Messanga
Ekanga contre Messanga

Présidentiel 2018: Débat sur Equinox TV- Wilfried Ekanga vs Messanga

Le duel de ça, the duel of ça 

Messanga- Arrêtez de vous attarder sur l’âge du président. Quand vous arrivez sur un plateau, vous faites comme votre menteur le ministre Kamto

Ekanga- Il y’a tellement de contenu à critiquer sur le bilan ou plutôt l’absence de bilan de Paul Biya que, insister sur son âge serait un aveu de faiblesse. C’est la longévité cumulée à la médiocrité des réalisations qui est critiquée en ce qui me concerne

Messanga- Il fait bon vivre au Cameroun.

Ekanga- il fait tellement bon vivre que, si vous faites l’expérience de donner le visa à tous les camerounais, le pays se viderait de sa population

Mon père qui était en train de tchop de l’autre côté s’écria “wouueyee c’est quel enfant ça qui humilie un grand comme ça?”
Moi- papa, pardon, il faut manger avant de boire sinon tu vas étouffer

Messanga- le tramway devait être construit par les allemands

Ekanga- c’est bien de se réjouir que 36ans après le président Ahmadou Ahidjo, avec tout le génie qu’il regorge, le Cameroun en vient toujours à appeler les étrangers pour son infrastructure de déplacement

Messanga- Wilfred Ekanga est perdu. Que vous soumettiez la forme de l’État à un référendum, vous n’êtes pas prêts, Kamto c’est un poltron

Ekanga- la maitrise de soi est un corps étranger chez vous, vous fustiguez que les gens insultent, mais vous êtes sur le plateau celui qui le matérialise le plus.
le vacarme des corbeaux n’empêche pas le soleil d’aller se coucher

Ce moment où mon pater quitte la table et s’avance en disant: “c’est pas possible !! Je dois voir ça de plus près”

Messanga- C’est un bb politique, il n’a pas d’expérience

Ekanga- L’absence de contenu, est suppléé par la distraction comme vous êtes en train de le faire. Quand on est l’arbitre d’un match dans lequel on joue, on finit par se laisser convaincre par ses propres mensonges

Messanga- wowowo… Oui oui… Et la forme de l’État alors?

Ekanga- L’Euro a été soumis à un questionnement dans plusieurs pays notamment la France, cela ne l’empêche pas d’être 5e puissance au monde. Ce n’est pas parce qu’on a appelé le peuple sur ce qui le concerne qu’on est faible

Messanga- On compte appeler.. Wowowo il a fait une faute wowowo… Kamto n’est pas encore président wowowo…

Ekanga- L’agitation est l’arme des faible

Mon vieux- ahaha l’enfant ci a les proverbes plus qu’un mbombock

Ekanga- La consultation populaire n’est pas signe de faiblesse, elle est un rappel au peuple que l’État c’est vous et nous.

Mon vieux- euhh Ngo Mpandang (c’est mon nom du village) vas me couvrir la nourriture là, j’ai oublié que j’avais faim

Messanga- Vraiment, je suis un peu gêné parce que, quand vous opposez des duels, mettez des gens à niveau politique égal. Il est perdu le pauvre. Il parle de la Suisse, il parle de Rousseau… Wowowo…

Ekanga- Je ne suis pas comptable de votre incompréhension

Messanga- Didon il n’a pas le niveau ne m’envoyez pas les petits sur le plateau

Ekanga- C’est une chose d’être ridiculisé, c’est une autre de se ridiculiser soi-même

Messanga- il a dit, les anglophones sont marginalisés, c’est faux, ils ne le sont pas.

Ekanga- Le président Biya a beaucoup de chance d’être là depuis 36ans et d’avoir un vivrier électoral qui vote plus par convention que par conviction

Ekanga- L’argumentaire du RDPC est basé sur la trivialité. Il faut étouffer les sujets vetitables et s’appuyer sur des superficialités pour épuiser le temps.

Mon vieux- ayayai ha Ngo Mpandang tu vois comment il est poliment insolent? Prends des notes madame
Moi- Ekiee papa esseu je…
Lui- haa laisse-moi suivre le débat

Messanga- Je lui donne 1e minute pour être plus clair. Forme de l’État, référendum pour État fédéral ou unitaire?

Ekanga-Je vais répondre…

Messanga- Oui repondez wowowo… Répondez…

Ekanga- c’est très crompliqué j’ai presqu’envie de dire que je suis content de ne pas avoir été votre élève

Messanga- je ne suis pas en compétition avec vous wowowo…

Ekanga- sur la question de l’indépendance le MRC précise que le sécessionnisme n’est pas une option. Comme le RDPC n’écoute que le RDPC, vous n’avez même pas pris le temps de lire le programme.

Messanga- Prenez un stylo et faites le calcul: 36 ôté de 64 donne 32

Mon vieux- décidément ce gouvernement a un problème avec 32 hein… C’est quoi ces calculs erronés ??

Ekanga- Cette propension qu’a le Cameroun à n’exporter que, ce que d’autres consomment…

Messanga- à ne quoi?? Corrigez moi ça !

Ekanga- Votre incompréhension ne doit pas déteindre sur le contenu d’une analyse

Mon vieux- cet enfant va donner l’AVC à Messanga

Messanga- Lorsque la Chine est membre du conseil de sécurité, c’était pratiquement en 1945

Ekanga c’est faux

Messanga-Je vous le dis, j’enseigne les relations internationales… Wowowo…

Ekanga- quand on a la patience de vous écouter, ce n’est pas parce que c’est vrai. Un mensonge laissé à l’abandon devient une gangrène qui peut conduire à un abcès géant

Mon vieux- hala wè c’est à dire qué mon fils, je vais prier le ciel pour qu’Emmanuel Nkom trouve ton chemin.

Ekanga- Vous parlez de la Chine, en 1945 la Chine d’aujourd’hui n’existait pas, c’est en 1949 que Mao Tse Toung crée la république populaire de Chine. Et C’est dans les années 70 que la Chine intègre justement le conseil de sécurité.

Mon vieux- un enfant qui donne cours d’histoire à un agrégé en droit internationale ?? Du jamais vu!
Moi- onong !!!
Mon vieux- toi qui dis onong là, tu peux retenir les dates comme ça ?
Moi- ekieee paa’a c’est devenu la concurrence? Esseu tu sais que…
Mon vieux- haaa fous moi le camp Didon, laisse-moi écouter les vraies choses.

Ekanga- La boussole (DSCE) a amené le navire en eaux troubles, c’est comme Christophe Colom qui est arrivé en Amérique en pensant qu’il est arrivé en Inde

Ce moment où le fort vent qui accompagnait la pluie, emporta avec lui l’électricité.

Mon vieux- eheee 36ans de délestage
Moi- internet est venu nous sauver le vieux.
Je me connecte sur le facebook d’Equinoxe.

Messanga- Arrêtez de dire que Paul Biya n’a rien fait… Wowowo… À la fin vous fatiguez… Wowowo… (Voulant déjà pleurer)

Ekanga- vous avez Defroooqué sur le plateau M. Messanga Nyambing

Messanga- Wowowo… Vous avez vu Chirac à l’époque ? Je suis un homme politique. J’entre en transe… Wowowo …

Ekanga-Le décibel avec lequel on exprime un argument ne détermine pas la véracité de cet argument

Messanga- Au sein du MRC vous proposez quoi?? Mina i ndjé? Wapoula ndjé?

Mon vieux- je n’ai pas dit que cet enfant va donner l’AVC à Messanga? Le voilà qui parle déjà l’hébreu en mondovision

Le mot de la fin
Ekanga- Ce n’est pas parce qu’on est dans un grand hôtel et que le DG est camerounais qu’on est développé, c’est le développement visuel…

Mon vieux- ( se dirigeant vers sa chambre) ahaha c’est bon, ce pays sera développé d’ici peu.

Il en ressortit avec en main une boite en carton, de laquelle une fois posé, il sortira sa carte d’électeur. Il la regarda pendant deux secondes en souriant. Puis, se tourna vers moi :

Lui- il est du MRC c’est ça ??
Moi- Bien évidemment
Lui- le 7 octobre, on fera, ce qu’il y’a lieu de faire.

Ensuite, il fit l’appel:
Lui- ha Monica (ma mère)
Elle- eehh (oui?)
Lui- u gwé carte d’électeur hè? (Tu as la carte d’électeur ?)
Elle- Ndjila ni? (Et comment?)
Lui- ha chouchou (ma cousine)
Elle- oui papa
Lui- tu es OK ?
Elle- bien-sûr !!
Lui- alors mesdames, on fera ce qu’il y’a à faire!

Ce moment où le vieux et moi on s’est cassé l’os toss tass 😅✋

Bon, Wilfried Claude à qui le tour?
E. Nkom?
Ou Meon?

Binkù la rapporteuse (à cette allure, même le RDPC va voter pour le MRC hein )

Pas de commentaires

Publier un commentaire