Binkù La Nerveuse est une jeune femme engagée, qui observe au quotidien notre société, comme une sorte de diagnostic du pays sur tous les plans, afin d’y apporter des observations, des critiques, et proposer des solutions pour un Cameroun nouveau.

Appuyez sur entrée pour commencer votre recherche

LES CHRONIQUES DE BINKU

Lettre à Maurice Kamto : Kamto ne nous abandonnez pas

Les chroniques de Binkù / Politique  / Présidentielle 2018  / Lettre à Maurice Kamto : Kamto ne nous abandonnez pas
Message de Maurice Kamto

Lettre à Maurice Kamto : Kamto ne nous abandonnez pas

11 février 2018, ce fameux jour où je vous ai découvert, jour où je me suis découverte une passion pour la chose politique.
Je vous ai découvert à travers votre discours adressé à la jeunesse.

Pour la petite histoire, ce 11 février j’ai reçu à répétition un lien Youtube que je me refuserais d’ouvrir car jugé peu important. Mais à mesure que j’en recevais ma curiosité prenait des kilos, et le kilo de trop qui me poussa à cliquer sur le lien ce fut le propos d’un aîné :”Blanche toi qui dis que l’espoir est mort dans ce pays, écoute ce monsieur et si tu n’es pas convaincue, je renouvelle ta connexion mensuelle“. Mon big là ne fait jamais de promesses sur l’argent, donc quand il ose, il faut comprendre que c’est pas les lol. J’ai donc impatiemment cliqué sur le lien et ce que j’ai vu et entendu a bouleversé l’ordre des choses dans ma tête. Qui est-il? D’où vient t-il? Mais où était-il depuis ?…?

Avant ce jour, je regardais tous ces politiciens comme un chat devant le télé en me disant “ha k, un autre charlatan“; je me disais toujours “c’est chacun qui vient nous sortir tout son Larousse et après disparaître“. En vos propos, j’ai ressenti tout autre chose. Quand je vous écoutais, mon corps tout entier fut couvert de frissons et mes yeux voulaient laisser passer quelques gouttes de larmes, mais je m’en abstenais car j’étais au séjour avec pratiquement toute la famille. Puisque j’avais mis les écouteurs, si je laissais libre expression à mes glandes lacrymales, on allait croire que mon gars m’a barrée.

J’ai écouté ce discours plus de deux fois et j’ai partagé le lien à tous mes contacts.
Quelques temps après, j’ai commencé à recevoir le feedback de certains. Le plus intrigant fut celui d’une tante qui me dit: “pourquoi tu m’envoies les choses des Bamilékés“, alors que je ne connaissais même pas encore vos origines, et que ça m’importait peu. Je lui ai répondu: “lol hein tata la fille avec qui je suis venue préparer chez toi la semaine dernière est une fille Bamiléké. Tu le savais et tu as quand-même permis qu’elle prépare une nourriture que tu as savourée jalousement nor? Donc si un gars Bali vient me doter tu vas bouder la dot là?“. Elle a rit un coup, mais hélas, je n’ai pas (encore) réussi à la guérir de cette plaie.

Dès lors, j’ai compris que l’un des problèmes que je rencontrerai si j’embrassais votre vision serait le tribalisme. Dieu merci, nos parents nous ont appris à manger dans le même plat que tous nos voisins.
Donc, ce problème n’allait en aucun cas se poser dans ma famille biologique.

À travers vos propos du 11 février, on voyait en vous un homme proche de la jeunesse qui est au courant ce qu’elle vit ce qu’elle endure, et qui est touché par les maux qui la rongent.

Votre projet de société le confirme si bien. Les solutions proposées dans votre projet de société nous montrent qu’au regard des déserts que le pays traverse, le Cameroun n’a pas besoin de trop pour décoller, juste d’une volonté manifeste de ses dirigeants.

Votre engouement et votre détermination pré et surtout post-électoral nous montrent à quel point vous portez à cœur ce pays et ses enfants. Voilà pourquoi je vous implore très cher professeur KAMTO, de ne pas nous abandonner.

La jeunesse camerounaise a besoin de vous, les anglophones ont besoin de vous, le Cameroun tout entier a besoin de vous. Vous présentez au mieux les qualités de celui qui nous sortira de ce gouffre dans lequel nous sommes plongés depuis 36 ans. N’abandonnez pas le combat.

Je n’ai assisté qu’à un seul de vos meetings, celui de Saint-Michel. Et ce que j’ai vu et entendu ce jour a raffermi en moi l’espoir d’un Cameroun meilleur, et actuellement vous êtes sans aucun doute le bâton de commandement donc la nation a besoin. S’il vous plaît, n’abandonnez pas !

Vous avez su vous entourer des meilleurs venus des quatre coins du triangle national, rien que pour ça vous méritez le plus grand respect. En fait s’ils sont jusqu’à présent restés fidèles à votre vision, ce n’est pas parce que vous les avez choisis, mais c’est eux qui vous ont choisi. Vous êtes un aimant qui attire les esprits brillants.

Quand on les observe : Okala Ebode, Alain Fogue, Ndoki Michèle, Wilfried Ekanga, Paul Éric Kingue, Bibou Nissack… On imagine un peu à quoi ressemblerait le pays 5 ans après que vous ayez pris les commandes.

Je me souviens du deuxième jour du Conseil constitutionnel, la dame qui vend les beignets dans mon quartier n’était pas de service ce matin-là, et le soir quand je lui ai demandé pourquoi elle n’était pas à son poste? elle m’a dit “KAMTO et son avocatier passaient à la télé, je ne pouvais même pas manquer“. Bensikineurs, pousseurs, commerçants, sauveteurs, enseignants étudiants… Vous nous avez tous injecté le goût à la politique.

Grâce à vous le monde entier a su comment la tricherie est le mode d’emploi au Cameroun.
Grâce à vous nous avons compris qu’on peu construire le Cameroun avec toutes les composantes de la nation sans discrimination.

Vous êtes notre espoir, n’abandonnez pas ce combat qui est le votre, le nôtre en réalité.

Je vous aime Papa KAMTO 😊

Binkù la Nerveuse

6 Commentaires

  • DIFENA Franck Olivier

    Répondre 31/12/2018 19 h 01 min

    J’ai toujours eu a le dire, Maurice KAMTO est un savant. Il a de bonnes idées pour le développement du Cameroun.

    Mais malheureusement il est incompris.

    Ses adversaires politiques ramènent le débat soit sur le tribalisme soit sur le fait qu’il est été menbre du gouvernement. D’autre veulent faire croire qu’il est un agent des puissances étrangères…

    Ses soutiens les plus extrêmes (assez nombreux) surf sur soit la fibre tribal(promotion et valorisation d’une ethnie au détriment des autres),
    soit sur le fait de dénigrer les autres acteurs politiques ( souvent en réponses aux attaques de ces derniers)

    A titre personnel, je pense que MK ne boxe pas dans la même catégorie que les autres acteurs politiques.
    est-ce normal de comparer un joueur du FC Barcelone a un joueur de Astre de Douala ? Mdr. C’est vrai qu’ils ont tous les deux le même métier.

    Mais Si le MRC veut remporter les élections il faudrait une amélioration de son image (image perçue)
    Une plus grande intégration des autres composantes sociologique.

    Je fais partie des Camerounais qui ont soif de changement. Toutefois je ne crois pas en un homme providentiel, qui viendra changer tout…

    Donc en attendant a chacun a son niveau doit se battre (mdr)
    Inscrivez vous massivement pour les prochaines échéances.
    The best is coming…

  • Lionel Lieukap

    Répondre 31/12/2018 9 h 19 min

    Ash c’est Leno de fin là qui me tue😂😂😂

  • Findy

    Répondre 31/12/2018 5 h 52 min

    La nerveuse est aussi amoureuse.
    Bravo. Ton témoognage est mien. S.E Kamto est l’homme providentiel.

  • Karline koagne

    Répondre 30/12/2018 21 h 02 min

    Un exemple pour moi…pour nous la jeunesse de la Renaissance.
    Je vous aime Papa Kamto

  • Empereur lexus

    Répondre 30/12/2018 19 h 20 min

    Tres bonne plume je t aime aussi papa kamto mon président

  • La Tontinarde Todjom

    Répondre 30/12/2018 17 h 37 min

    We are on this together Papa Kamto

Publier un commentaire