Binkù La Nerveuse est une jeune femme engagée, qui observe au quotidien notre société, comme une sorte de diagnostic du pays sur tous les plans, afin d’y apporter des observations, des critiques, et proposer des solutions pour un Cameroun nouveau.

Appuyez sur entrée pour commencer votre recherche

LES CHRONIQUES DE BINKU

La prière du dimanche : Ndjansan Noster

Les chroniques de Binkù / Quotidien  / La prière du dimanche : Ndjansan Noster
Les chroniques de Binku

La prière du dimanche : Ndjansan Noster

NOTRE NDJANGSAN QUI DÉCOLORE LA PEAU
Mijoté dans des laboratoires pour certains
Mélangé dans des marmites et des boi-boites pour d’autres…
Bref, quelqu’en soit le périmètre d’application le plus important c’est de s’éclaircir nor?

QUE TON NOM SOIT SANCTIFIÉ dans la bouche de tes adeptes.
Ils sont pour la majorité des africains.
On dit que le Congo bat les records de cette pratique.
Vue son évolution au Cameroun, il faut revoir de plus près les statistiques.

QUE TON RÈGNE VIENNE
Il est même déjà là.
Quand on voit le nombre de pieds brulés et de doigts plantains qui circulent dans nos rues,
Quand on voit la vitesse à laquelle une femme peut virer du noir au gris, oups… Je voulais dire au jaune kaki,
On confirme que la bêtise est un virus à transmission rapide.

QUE LA VOLONTÉ DE TES ADEPTES SOIT FAITE
Dans les petites parfumeries du coin, comme dans certaines pharmacies.
Ils passent outre leurs priorités
Et préfèrent se cribler de dettes, pour des produits qui les conduiront d’une manière comme une autre aux remords,
Et au pire, dans des services de dermatologie/oncologie.

DONNE-NOUS AUJOURD’HUI UN CERVEAU EN BON ÉTAT
Que nos artistes arrêtent de se dépigmenter
Comme si l’inspiration est fonction de la couleur de peau
Que nos sœurs qui cherchent ardemment un mari arrêtent de se gratter l’épiderme, comme si la longévité et la sincérité d’un amour sont fonctions de la couleur de peau
Que les hommes apprennent à accepter celles qu’ils choisissent telles qu’elles sont
Et que les femmes apprennent à imposer aux hommes qui viennent vers elles, leur beauté naturelle.

PARDONNE-NOUS NOS RÉVÉLATIONS
Comme nous pardonnons à ces filles jadis noires, devenues kakis.
Elles sont abonnées à ces cosmétiques qui leur font croire que pour être belle, il faut être claire.
Même s’il faut muer comme un serpent,
Même s’il faut sentir comme le bouc
Le plus important pour elles, c’est le regard des autres.

ET NE NOUS SOUMET PAS À LA TENTATION
De toujours rappeler à tes adeptes qu’ils souffrent d’un malaise intérieur appelé complexe d’infériorité,
Qui les rend allergiques à leur naturelle beauté.
En public, elles invitent les autres à les suivre dans leur délire
Mais en privé, elles admirent celles qui réussissent à éviter cette dérive.

MAIS DÉLIVRE-NOUS DE TES PUBLICITÉS MENSONGÈRES
Qui rongent le cerveau de nos sœurs.
Le plus étonnant, c’est de voir ces femmes dites “intellectuelles” se lancer dans ce mépris.
Quand on leur parle des conséquences de ces pratiques
Elles répondent que “la vie c’est un choix” oubliant que nos choix entraînent (ou élèvent) toute notre famille, et la société avec.

CAR, C’EST CHEZ TOI QUE S’ABONNENT les invisibles, les complexées, les frustrées, les beniouioui…

HIER, AUJOURD’HUI ET POUR TRES LONGTEMPS en attendant que notre gouvernement veuille bien interdire cette sorcellerie.

AMEN

Binkù la Nerveuse ( Et ramenez nous encore différentes marques de ndjangsan, et comme à l’accoutumée​, ne nous en présentez pas les effets secondaires. Laissez à vos adeptes le soin de découvrir de leurs propres yeux. Elles aiment conjuguer le verbe savoir à la première personne du singulier de l’imparfait de l’indicatif )

2 Commentaires

  • Francine

    Répondre 05/11/2018 8 h 48 min

    Super article,plume très fine!!Espérons que ton message touchera quelques unes.
    L’avenir dans cette société ou le ”m’as tu vu” a pris les devant fais peur…
    Bref bonne continuation à toi!

Publier un commentaire