Binkù La Nerveuse est une jeune femme engagée, qui observe au quotidien notre société, comme une sorte de diagnostic du pays sur tous les plans, afin d’y apporter des observations, des critiques, et proposer des solutions pour un Cameroun nouveau.

Appuyez sur entrée pour commencer votre recherche

LES CHRONIQUES DE BINKU

Des docteurs en Doctorat et agrégés en Agrégation qui ne nous servent pas à grand chose

Les chroniques de Binkù / Politique  / Des docteurs en Doctorat et agrégés en Agrégation qui ne nous servent pas à grand chose
Maurice Kamto campagne electorale

Des docteurs en Doctorat et agrégés en Agrégation qui ne nous servent pas à grand chose

Au Cameroun, un intellectuel se définit par le nombre de diplômes décrochés. Plus l’on a des diplômes, plus l’on suscite de l’admiration. Mais au regard de ce qui se passe au +237, il y’a lieu de s’interroger sur le sens que la jeunesse devrait donner aux diplômes, vu que les détenteurs des plus grands diplômes et titres semblent être la source des plus grands problèmes de ce pays.

Sur les plateaux télé, ces grands titrés du gouvernement ne paraissent jamais sans leur belle cravate. Helas… Comme le dit Claude Wilfried “la cravate ne rend pas intelligent”.

ILLUSTRATION

Parlons un peu de la gestion de ce pays

Au niveau gouvernemental, certains intellectuels qui dirigent certains ministères ne donnent pas l’impression que le niveau académique est gage d’efficacité.

🚿 Le ministère de l’énergie et de l’eau était dirigé depuis 2013 jusqu’en mars dernier par Basile Atangana Kouna, titulaire d’un doctorat en droit à l’Université de Paris 2, et détenteur d’un diplôme de spécialiste de l’Institut international d’administration publique de Paris (IIAP)… Malgré tout son bagage, l’accès à l’eau potable et à l’électricité est un véritable chemin de croix.
Plus les années passent, plus secs sont les robinets dans nos ménages, plus rare est l’énergie électrique. Je rappelle que nous sommes déjà à la 18e année du 21e siècle, dans un monde où les technologies se développent chaque jour. On dit que depuis sa prison, il invite les populations de son village à voter Paul Biya, un village qu’il a maintenu sans eau ni électricité.

📚 Le ministère de l’enseignement supérieur est dirigé depuis 2004 par Jacques Fame Ndongo, professeur des universités en lettres et sémiologie, et grand chancelier des ordres académiques… Entre temps, les étudiants continuent de faire des cours dans des poulaillers, faute d’amphithéâtres et salles de TD, les laboratoires et les bibliothèques n’existent que de noms, les restaurants universitaires sont indescriptibles, les grèves minent les universités chaque années pour les meilleures conditions d’étude, breff… Les universités publiques ne paraissent plus qu’aux yeux des étudiants comme un lieu où se caser le temps de faire un concours.

Cependant, le “Fameux” Ndongo a quand-même trouvé l’opportunité (un gros prêt de 75 milliards qui sera remboursé par des générations et des générations…) de nous offrir des jouets… Oups!! ordinateurs chinois (le mien a arrêté de fonctionner depuis sa conception), un outil de campagne électorale.

🏧 Le ministère des PME, de l’économie sociale et de l’artisanat, est dirigé depuis 2009 par Laurent Serge Etoundi Ngoa. À la base professeur de Physiologie (science qui étudie les propriétés des organes des êtres vivants), il est titulaire d’un doctorat d’État à la faculté de médecine Cochin port royal en France. Donc on a confié la gestion et l’encadrement des PME à un médecin. On comprend mieux pourquoi l’accès au financement, l’abscence de compétitivité internationale, et les difficultés d’Accompagnement par les pouvoirs publics ne vont que s’empirant dans ce pays. Le tout chapeauté par la corruption. Un médecin qui gère les PME?? il n’y a qu’au Cameroun qu’on voit ça.

🌄Le ministère des arts et de la culture est dirigé depuis 2015 Par Narcisse Mouelle Kombi. Il est le “grand juriste” de ce gouvernement. Il est agrégé en droit public et scènes politique. Malgré son agrégation, il n’a pas su trouver des stratégies pour hisser le cinéma camerounais parmi les meilleurs. Entre temps, l’épineux problème du droit d’auteur n’est pas résolu depuis des siècles (et il y’a quand-même des jeunes artistes qui ont composé des mélodies nous invitant à voter Paul Biya. Eehh aahh). Malgré son agrégation, le Cameroun manque d’une vision culturelle nationale, de cases nationales culturelles et des salles de spectacle ou de cinéma conséquentes… Mais il faut le voir sourire aux inaugurations des salons de beauté des vendeuses de piment.

🚆 Le poste de ministre délégué auprès du ministre des transports est occupé depuis 2011 par Mefiro Oumarou, docteur en sciences économiques, option économie des transports de l’Université d’Aix-Marseille II en France. Expert professionnel de la CNUCED pour l’Afrique centrale en transport et transit, puis Coordonateur route du projet Pipeline Tchad-Cameroun…
Entre temps, les buses s’effondrent chaque semestre et sont remplacées par des containers définitivement provisoires, entre temps, le Cameroun n’a que 40km d’autoroute entre Douala et Yaoundé, entre temps, le Cameroun est classé parmi les derniers en Afrique sur le plan aéronautique. Aucune infrastructure routière digne de ses diplômes et titres, au contraire, depuis 7ans qu’il occupe ce poste, les nids de poules/éléphants ont élu domicile sur nos routes, et surtout, sur les routes qui mènent aux hôpitaux.

🔎 Le ministère de la recherche scientifique et de l’innovation est tenu par Madeleine Tchuinte depuis 2004. Elle alors elle a beaucoup de doctoraux et de certificats hein… Doctorat en pharmacie ooo, certificat d’études supérieures de bactériologie et de virologie clinique à la faculté de médecine et de pharmacie de Lyon ooo, un diplôme en pharmacie Louis Pasteur à Strasbourg ooo… Tout ça nous sert même à quoi dans ce pays?
Malgré sa supposée expérience, les établissements éducatifs dans le supérieur et autres manquent criardement de laboratoires et d’équipements de pointe. Suivi presqu ‘inexistant des acteurs de la recherche, financements insuffisants, manque d’orientation sur les secteurs strategiques, diminution de tracabilité et visibilité de l’impact des recherches au sein des communautés, défaut de communication sur les produits ou futurs produits de la recherche et innovation… Sont juste quelques grands maux dont souffre ce secteur.
Entre temps, Thomas Biwole met ses connaissances là-bas au service de la NASA. Entre temps Bolivie Wakam fait le tour du monde pour former les jeunes sur la maitrise de la logistique la production et l’usage de l’énergie solaire. Il est très peu sollicité dans son propre pays. Pour que le Cardiopade d’Arthur Zang soit réellement pris en considération dans ce pays, c’était seulement la bagarre…

⚽ Il y’a peu, le Cameroun a subi une humiliation de la FIFA, qui a créé un comité de normalisation à la tête de la fecafoot , deux ans seulement après la fin du mandat d’un autre comité de normalisation. Celui-là mis en place en 2013 était pourtant présidé par un professeur d’universités Joseph Owona, et parmi les 12 autres membres on comptait au moins 6 docteurs d’université.

Ce qui n’a pas empêché que les textes produits conduisent à des élections contestées à la tête de la FECFOOT, et que la FIFA annule leur travail (la honte de ça).

Il est de notoriété que le Cameroun se portait mieux à l’époque de “l’analphabète de Garoua”, Ahmadou Ahidjo, qui n’avait que son diplôme d’agent de poste, équivalent du CAP aujourd’hui. C’est avec l’arrivée des intellectuels que le Cameroun a sombré dans la crise, la corruption est devenue le sport national, au point où le Cameroun a été classé successivement deux fois pays le plus corrompu du monde.
C’est avec les intellectuels que la constitution a été modifiée deux fois sans que les décisions ne soient prises.
C’est avec les intellectuels que le Cameroun a atteint le niveau de déliquescence jamais atteint dans le domaine de la santé, de l’éducation, des infrastructures, du chômage, du TRIBALISME, du TRIBALISME, du TRIBALISME… du désordre urbain, de l’insécurité, de l’impunité, de la corruption et des détournements publics..

Les intellectuels censés améliorer les conditions de vie des camerounais, se sont mis à vénérer leurs titres et à les exhiber partout. Il n’ya qu’à voir avec quelle énergie ces professeurs et docteurs exigent qu’on mettent leurs titres devant leur nom.

Mais le vrai intellectuel est un guide, un leader d’opinion… Et comme tout le monde, il a le droit de se tromper, mais il n’a pas le droit de tromper.

LE CHANGEMENT NOUS EST PROPOSÉ

Heureusement que parmi les candidats à l’élection présidentielle de cette année, figure un dont les diplômes ne sont pas à titre décoratif.
Un candidat qui a mis ses compétences au service de toute une nation: Maurice KAMTO.
Dans leur projet de société, son parti et lui entendent multiplier, non pas les intellectuels, mais les producteurs de richesses et les auto-employeurs.

À la tête du pays, Maurice KAMTO créera dans chaque région des instituts de formation professionnelle et technologiqie, qui permettront à celui qui est nanti d’un diplôme et qui ne trouve pas d’emploi, ou celui qui voudrait changer de métier, de suivre une formation à un métier précis pour une durée pouvant aller de 6 à 24 mois au maximum, afin de changer le couloir initial dans lequel l’a placé son diplôme initial, pour un nouveau choix de spécialisation qui lui garantit un métier.

Par ailleurs, il créera dans chaque commune des centres de métiers, permettant à un jeune non diplômé, de faire l’apprentissage d’un métier en rapport avec ses aptitudes, par le coaching d’anciens expérimentés intervenant dans ces centres. Les jeunes sortis des instituts de formation et des centres de métiers qui ont des projets permanents pour s’installer à leur propre compte, recevront des accompagnement de l’État combinés à ceux des régions.

Je reste convaincue que le MRC a la meilleure solution pour réduire au maximum le taux de chômage dans cette Afrique en miniature. Ceux qui ne sont pas d’accord, prouvez-moi le contraire et je changerai d’avis.

Binkù la nerveuse (et dans tout ça, ces docteurs en doctorat qui balancent leurs titres de gauche à droite, ont pour la plupart été formés en France hein… Si tu as compris le ndem de ça, mets “COMPRIS” 😅)

Pas de commentaires

Publier un commentaire