Binkù La Nerveuse est une jeune femme engagée, qui observe au quotidien notre société, comme une sorte de diagnostic du pays sur tous les plans, afin d’y apporter des observations, des critiques, et proposer des solutions pour un Cameroun nouveau.

Appuyez sur entrée pour commencer votre recherche

LES CHRONIQUES DE BINKU

Ce soir

Ce soir

Brad et moi avions convenu par message de partager un verre ce soir. Il s’était proposé de venir me chercher à domicile, mais j’ai préféré qu’on se retrouve hors du quartier.

En fait, étant dans un quartier très bavard, et par respect pour mes parents, je ne voulais pas risquer de me faire prendre en train d’entrer gaillardement dans une voiture d’inconnu.

Arrivé à l’endroit que je lui ai indiqué, il me fit signe et j’allai le rejoindre. À ma vue, il sortit de son véhicule et s’avança vers le côté passager pour me tenir la portière.

Waouuh, il était!!
Vêtue d’une chemise africaine
et en bas, d’une culotte jeans qui dépassait légèrement ses genoux.
Arqué et velu, sa pilosité me rappelle les cheveux d’un nourrisson.
Ses mollets légèrement ressortis laissant de loin entrevoir sa virilité
Sa chaussure épousait nettement les motifs de sa chemise.
Je le regardais à travers mes lunettes, sous un air puéril. Son élégance attirait tous les regards féminins des environs.
Je n’avais donc pas eu tort de me mettre sur mon 31, nous formions un très beau… Euh afin… Une très belle équipe.

Il s’approcha de moi pour me dire bonjour sous forme de bise:
Lui- (approchant ses lèvres contre ma joue gauche, et d’une voix suave) bonsoir Kimpa Vita…
Et il appliqua la bise. Ouffff je ne tenais plus debout.
Ses lèvres rosées étaient froides et apparemment élastiques. Mes fausses nasales furent imprégnées de son haleine fraiche. Quand il s’éloignait de ma joue, il joint ses deux lèvres et fit ressortir un tout petit bout de sa langue, caressant la partie supérieure de sa lèvre inférieure.

Je retins mon souffle durant ces trois secondes.

Lui- Tu es radieuse
Moi- ta chemise te va à merveille. On peut y aller maintenant, s’il te plaît ?
Il tint la portière, je m’intallai et bouclai ma ceinture de sécurité.

Lui- hum ! Depuis quand les filles de Douala mettent la ceinture de sécurité?
Moi- j’ai fait des études en safety donc, c’est un réflex.

Nous avons échangé sur la sécurité pendant les 5 premières minutes du trajet.
Une fois le chapitre clos…

Moi- quelle est la destination choisie?
Lui- je pensais t’inviter à Akwa Palace. J’ai un petit creux, on va manger un bout. Ça te dit?

Hum!! Akwa palace où les plats coûtent 1million là ? Et si arrivés là-bas il me fait une proposition à laquelle je n’adhère pas, s’il se sent offusqué et refuse de payer ma note… Je vais dire que qui m’avait envoyée ??

Moi- euh… En fait, j’ai bien envie de manger du poulet. Le JC me tente un peu.
Lui- à vos ordres, ma reine!

Direction JC-Bonamoussadi

Durant le trajet :
Moi- je te trouve bien calme
Lui- oui… J’ai bien faim. Tu connais le proverbe : ventre affamé n’a point de bouche. Mais t’inquiète, j’ai des révélations très agréables à te faire
Moi- (stupéfaite) ha bon? Lesquelles ?
Lui- weee mama, j’ai faim. On dirait que toutes les femmes semblent ne pas connaitre la définition de patience.
Moi- hum OK ! Ça va alors! Je wait.
Il esquissa un sourire en coin, et jeta un coup d’œil vers moi, tandis que mon regard fuyait le sien.

Arrivés au JC, nous nous installâmes dans un coin et, comme si nous y étions attendus, nous passions commande et furent immédiatement servis.

Pendant le repas, nous eurent cet échange tant attendu.

Moi- Bon appétit
Lui- merci Kimpa Vita
Moi- alors… Voici ta pense remplie à moitié. Tu as déjà les forces de parler norrr
Lui- Tu connais Serge?
Moi-euyeuu oui c’est…
Lui- ton ex. C’est un collaborateur
Moi- humm

Silence…

Moi- et …
Lui- ne fais pas cette tête mama, il m’a dit de très belles choses sur toi
Moi- humm et que t’a-t-il dit?
Lui- attends d’abord je vide mon plat
Moi- (dans mon coeur) tsiupss si tu n’avales pas une fois le plat là c’est que tu n’as rien fait

Pendant que je manipulais mon téléphone, il me surprit

Lui- tu l’as marqué à vie tu sais?
Moi- que q…
Lui- laisse-moi finir ekiee…
En fait, c’est mon petit de confiance là-bas et on parle de tout et de rien. Donc, le jour où je t’ai rencontré je lui en ai parlé comme ça en passant… Et à partir de la description faite, il t’a reconnu et m’a montré une photo de toi, suivie de ma confirmation.
Il m’a dit qu’il est ton premier, et que vous avez fait 3ans ensemble. Trois années pleines de rebondissements.
Il m’a dit plein beaucoup de belles choses sur toi. J’en suis presque tombé amoureux
Moi- dans tout ça, je n’ai pas de défauts alors?
Lui- comme tout le monde tu en as.
Moi- du genre??
Lui- hehehe tu aimes les problèmes, tu aimes grincer des dents, teter la langue, tu p…
Moi- Ça va oooo ça va kieuuu
Lui- hahaha mais tes qualités embellissent tes défauts. Il m’a dit qu’il a une grosse dette envers toi, et m’a fait promettre de ne surtout pas envisager de jouer avec toi.
Moi- et tu comptais jouer avec moi?
Lui- en vérité, oui. Au moment où je t’ai fait appel, je me frottais déjà les mains parce que j’imaginais me faire une nouvelle proie charnue… Et ton caractère m’a troublé. Comme je n’aime pas perdre, je me suis lancé à ta conquête et, jusqu’à ce que Serge et moi en parlions, je comptais aller jusqu’au bout. Depuis notre échange, j’ai changé d’avis. Voilà.

L’air étonné, émerveillé, j’affichai un sourire signe de reconnaissance. Il commençait déjà à me plaire… Mais mon coeur n’a pas cessé de penser à un autre, depuis le bisou qu’il me fit. J’avais l’impression de trahir celui pour qui je ressentais plus que de l’attirance. Mais l’attirance que j’éprouvais déjà pour Brad prenait une envergure qui m’enchantait.

Brad posa sa main sur la mienne, et me dit:
“Blanche, je vais me marier dans trois mois, mais je voudrais qu’on soit ensemble, le temps que ça durera”
Moi- (après quelques secondes de silence) tu voudrais que je sois ta maitresse, c’est ça ?
Lui- une maitresse qui sera mise aux petits soins. Tu vis chez tes parents, je vais te loger et tu ne manqueras de rien. On se verra quand le temps nous le permettra, et tu auras le droit d’avoir ta vie privée en dehors de la notre, mais qui devra m’être inconnue… Bref, oui je veux que tu sois ma maitresse. Serge m’a parlé de ta maturité d’esprit, voilà ce qui m’amène à te parler comme une adulte que tu es.

Moi- (je fis passer ma main au dessus de la sienne) ne t’a-t-il pas dit que j’ai du mal à me partager?
Lui- mais ça durera le temps que ça durera stp
Moi- et si pendant ce temps, je m’attache à toi? Que deviendrais-je ? signeras-tu polygamie ?
Lui- ce n’est pas prévu, mais ça pourrait se négocier avec le temps
Moi- et si avec le temps, tu restes sur ta position ? J’aurais envoyé bouler ceux qui me veulent en tête d’affiche dans leur vie…
Lui- (retirant sa main en douce, et la posant sur son menton, poussa un soupire) Blanche tu auras droit à une vie en dehors de la notre
Moi- et avec quels yeux me regarderas-tu sachant qu’un autre m’offre des caresses quand tu n’es pas là ? Cela ne revient-il pas à faire de moi un objet sexuel?
Lui- (soupire) OK. Essayons au moins pendant que je suis encore célibataire. Laisse-moi prendre soin de toi pendant deux mois et…
Moi- et si j’y prends goût?
Lui- on pourra continuer de se voir si tu le veux bien
Moi- et dans six mois, tu voudras très certainement essayer avec moi, des pratiques auxquelles ta femme n’a pas droit. Tu oublieras la promesse que tu as faite à Serge, même comme tu te cacheras derrière un fallacieux prétexte de liberté, sachant que mon esprit sera tourmenté par l’image que tu te feras de moi. Le jour où tu auras l’envie d’une partie à plusieurs, tu m’y incluras parce que ce sera à ça que je te servirai, par choix. C’est en effet le deal qu’on passera, un deal déguisé en relation respectueuse. Je n’aurai pas le droit de refuser parce que je serai entièrement a ta charge.
Je serai tellement habituée à tes soins, qu’il me sera difficile de m’en défaire… Et le jour où je voudrai prendre ma vie en main, tu me feras un chantage parce que tu te rendras compte que j’ai pris appuie sur tes biens pour me construire une nouvelle vie. Tu me mèneras la vie difficile parce que j’aurais levé la tête, et rien n’est pire pour un maitre que d’être victime de la rébellion de son esclave…

Lui- (sidéré) mince, Serge m’a prévenu ahaha
Moi- c’était un test?
Lui- oui et non
Moi- comment?
Lui- oui parce que je voulais vérifier si ce qu’il m’a dit est vrai. Non, parce que crois-moi, si tu avais été d’aplomb, dès demain j’aurais mis en application mes promesses parce que tu es le genre de femme qu’il fait bon de compter parmi ses conquêtes.
Moi- MDR… Bon, tu es célibataire ou pas?
Lui- pourquoi ? Tu veux de moi?
Moi- tu es vraiment un camerounais hein… Tu réponds à une question par une question
Lui- ahaha je me marie en décembre d’ailleurs, je vais te donner un billet. Puisque ma fiancée connait Serge, si elle sait que tu es sa go, elle baissera la garde et sera volontiers ta copine
Moi- où veux-tu en venir? Serge et moi c’est fini depuis 5ans.
Lui- il semble toujours t’aimer, et m’a laissé entendre que s’il y avait moyen de te récupérer…
Moi- ne t’a-t-il pas dit que j’ai un non inchangeable et un oui insondable ?
Lui- tsiupsss Didon fous le camp avec ça. Tu l’as troublé et il t’aime toujours. Donne-lui une nouvelle chance nor
Moi- esseu c’est forcé ?
Lui- bref… Je voudrais que tu sois amie avec ma fiancée. Elle est ton ainée d’un an mais bien moins mature que toi. Avec toi comme amie, elle pourra éviter certaines folies.
Moi- tu demandes à une folle d’éloigner de ta femme la folie?? Eyeuuu
Lui- (quittant la table, et m’invitant à faire pareil. Il me tint par l’épaule) il y’a folle et folle… Et puis… On pourra se voir de temps en temps hein… Tu vois comment?
Moi- tu es un vrai salaud hein
Lui- comme tous les hommes, même ton père est un salaud
Moi- tu dis encore ça, je crie
Lui- ahaha mais sérieux… Tu ne me désires même pas un peu?
Moi- si si! Tu ne laisserais aucune femme indifférente.
Lui- faisons alors juste une seule fois nor? On va à l’hôtel de ton choix, et ensuite tu me demandes ce que tu veux… Waiii mama… Kimpa vita n’était pas dure comme toi hein…
Moi- okayyyyy comme tu insistes okazyyy
Lui- quoi????
Moi- je suis d’accords on y va… Mais à une condition
Lui- demande moi tout ce que tu veux…
Moi- ta femme nous rejoint
Lui- hein???
Moi- ta femme nous rejoint et je me donne à toi ce soir, et à chaque fois que tu voudras
Lui- (refroidi, il entra dans sa voiture, en disant) Mouffffffff
Moi- hahaha pardon ramène moi chez moi, et arrivés tu me payes le transport hein…
Lui- je te raccompagne ou je te paye le transport ?
Moi- les deux
Lui- (il prit son porte feuilles, en retira deux billets verts et me les remit)
Moi- donc, c’est comme ça que tu allais me gérer comme maîtresse? Tu me laisses toi dans un taxi à 22h?
Lui- ok je te dépose

Arrivés à destination.

Lui- prends alors ton argent de transport…
Moi- (sortant de la voiture) tu as mon number MTN nor, fais-moi un dépôt si tu veux…

Puis, je fis un demi-tour
Moi- j’ai passé une très belle soirée. Merci bien. Je lui tendis la main, il fit pareil et on se sépara.

Cette soirée m’a appris une chose: le passé nous rattrape toujours. Si je n’avais pas fait des efforts d’être une copine exemplaire, Serge l’aurait très certainement encouragé à se jouer de moi. Brad n’aurait pas eu la volonté de me révéler son statut, et peut-être, peut-être… Aurais-je succombé, et me serais-je faite berner. Dans la vie, les montagnes ne se rencontrent pas, mais les hommes si!
Faites des efforts d’être une personne vraie et laissez dans le coeur des gens qui croisent votre chemin une empreinte positive, de telle sorte que, même si vous rencontriez des mésententes, votre alter ait quand-même des raisons de vouloir parler en bien de vous.

Binku la Nerveuse ( hum!! Mon père m’a alors vue sortir de la voiture hein… Depuis que je suis arrivée, même bonsoir il n’a pas dit… C’est sûr qu’il prend l’élan pour me sortir le sermon de l’année massa 😅).

Pas de commentaires

Publier un commentaire